Enquête Wizbii : Le Budget, un vrai casse-tête qui peut nuire à la réussite des étudiants

Enquête Wizbii : Le Budget, un vrai casse-tête qui peut nuire à la réussite des étudiants

Alors que la rentrée est dans deux petits mois, les problématiques liées au coût de la vie étudiante et au prix de la formation sont plus que jamais d’actualité. Dans ce contexte, Wizbii a réalisé une étude exclusive auprès de plus de 1300 étudiants en partenariat avec Digischool et Filengo.

Ce qu'on en retient ? En raison de problématiques de financement, les jeunes ne peuvent pas tous mener les études qu’ils souhaitent et la plupart d’entre eux sont contraints d’effectuer un job étudiant, qui représente un risque pour leur réussite. Explications ! 

Le prix de la formation : un critère déterminant dans le choix des études

Peut-être que ce sera ton cas ? 66% des étudiants quittent le domicile familial pour faire leurs études.

Avec cette étude, nous apprenons que 2/3 des jeunes possèdent un budget inférieur à 600 euros par mois.

Dans ce contexte, 48% des jeunes indiquent que le prix de la formation est un facteur majeur dans le choix de leur orientation post-bac. Parmi eux, 22% reconnaissent ne pas avoir pu aller dans l’établissement de leur choix ou avoir abandonné leurs études en cours d’année.

Le job étudiant : facteur d'échec universitaire ?

Le job étudiant est le 3ème moyen de financement plébiscité par les jeunes pour financer leurs études avec 71% des étudiants concernés. Malheureusement, 73% de ceux qui ont effectué un job étudiant toute l’année estiment que cette situation a nui à la réussite de leurs études (57% auraient pu avoir de meilleurs résultats, 10% ont redoublé, 6% ont dû abandonner leurs études).

1/3 des étudiants ne perçoit pas les aides de l’Etat

Si 66% des étudiants interrogés déclarent avoir reçu des aides de l’Etat (APL et bourses sur critères sociaux notamment), l’étude révèle que 31% des répondants n’ont pas fait de demande par complexité administrative ou manque d’informations.

Il apparait que de nombreux jeunes ne connaissent pas toutes les aides à leur disposition et pensent à tord ne pas pouvoir en bénéficier. 

Plus le montant de la formation est élevé, plus les jeunes empruntent

Le prix de la formation est l'un des facteurs déterminant la demande de prêt : 11,3% des étudiants font un emprunt bancaire lorsque la formation coûte moins de 2500 euros par an, quand plus de 43% des interrogés empruntent pour financer une formation supérieure coûtant plus de 7500 euros annuels.

L’étude relève pourtant un point sensible : les jeunes ont encore du mal à sauter le pas du crédit bancaire pour financer leurs études. En effet, 4 étudiants sur 5 n’ont pas fait les démarches de prêt (78%). Le principal frein ? La peur de l’endettement pour presque 40% des jeunes interrogés.

Découvre l'infographie :